Prenez soin de vous

Billet pastoral 

UNE EXPERIENCE FONDATRICE

Cette longue période inédite pour notre pays et l’ensemble de la planète, ne sera-t-elle qu’un mauvais cauchemar dont nous nous réveillons, une parenthèse que nous fermerions ou une expérience fondatrice dont nous saurons tirer les conséquences ?

Par le biais de la privation, nous avons redécouvert des éléments essentiels pour notre épanouissement personnel et notre vivre ensemble. Grâce au confinement,

  • Nous avons mieux compris que nous vivons par nos relations. Relations à entretenir comme un bien précieux.
  • Nous avons mieux mesuré combien, pour nos parents, grands parents, privés de nos visites, nous comptions à leurs yeux. On se le dit peu dans la « vie ordinaire ».
  • Privés de pouvoir accompagner un proche, un ami lors de son décès, nous avons mieux perçu combien un événement vécu par une famille – heureux ou douloureux – concerne toute la communauté humaine locale et que nous avons à porter ensemble joies et peines.
  • Privés de la rencontre communautaire pour vivre notre foi, nous avons mieux perçu que notre Église est une famille qui a besoin de se retrouver pour développer son esprit de famille et soutenir chacun de ses membres.
  • Privés de toutes les sollicitations qui nous dispersent, nous font vivre parfois en surface de nous-mêmes, nous nous sommes posés pour gagner en intériorité : qu’est-ce qui donne consistance, épaisseur à ma vie ?
  • Nous avons mieux perçu que le développement poursuivi creusait un fossé de plus en plus profond entre les pays qui n’ont plus les mêmes chances quand il faut résister à une telle pandémie. Est-ce que les écarts de développement, les victimes par millions de la malnutrition, de la guerre, nous dérangeaient auparavant ?

                  Plus conscients d’une même fragilité, d’une même vulnérabilité, témoins et acteurs de gestes de solidarité, peut-être avons-nous grandi en fraternité !   Que le Dieu auquel nous croyons, qui s’est révélé à nous comme Père, nous donne de vivre en frères.                                           

 Abbé Marcel BIDAUD

(Extrait Billet pastoral LA FLAMME n°144)

Les commentaires sont fermés.