Regard biblique : L’eau du désert

                  Le rapport de l’homme à l’eau est si vital que nous ne sommes pas surpris de voir, que dans la Bible, il y est souvent fait référence pour parler de l’expérience croyante du Peuple d’Israël. C’est l’occasion, pour ce peuple, de découvrir progressivement de nouveaux traits du visage du Dieu qui a fait alliance avec lui et en qui il croit. Je ne ferai mention que de quelques passages bibliques.

« Il a jeté à la mer chevaux et cavaliersEx 14,1

Le peuple d’Israël était esclave en Égypte. Nous connaissons l’épopée de la traversée de la Mer Rouge…la mer qui s’écarte pour laisser passer le peuple juif et qui va se refermer sur les Égyptiens, lancés à leur poursuite, engloutissant chars et cavaliers. Au-delà du genre littéraire de l’épopée, ce passage veut souligner que Dieu voit la misère, entend le cri de son peuple.

« Tu frapperas le rocher ; il en sortira de l’eau.» Ex 17, 7 

Dans la difficulté, le peuple s’emporte contre Moïse : Pourquoi nous as-tu fait quitter l’Égypte ? Est-ce pour nous faire mourir de soif ici, avec nos enfants et nos troupeaux ? » Ex 17, 3

A travers ces épisodes qui jalonnent la traversée du désert, le peuple d’Israël découvre une autre facette du visage de son Dieu. Après la découverte d’un Dieu puissant, capable de le libérer en anéantissant les Égyptiens, il découvre un Dieu qui fait route avec lui, au jour le jour. Il est là pour le désaltérer quand la soif se fait sentir ; il est encore là pour lui donner la manne qui le nourrira. Dieu devient un compagnon de route dont il expérimente la fidélité au quotidien.

«  L’eau que je donnerai deviendra Source

d’où jaillira la vie éternelle. » Jn 4,14       

Abbé Marcel Bidaud

Les commentaires sont fermés.