Jordanie et Israël : deux pays marqués par l’histoire.

Des palais adossés à des falaises de grès rose ou doré comme dans le site grandiose de PETRA. On y parvient par un long et étroit défilé, le SIQ. PETRA est une vieille cité caravanière, capitale des Nabatéens, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO…

Des châteaux forts témoignant de la guerre sainte, des croisades comme la forteresse de KERAK, ancienne capitale du pays de MOAB… puis à quelque distance, des bédouins semblant surgir des temps glorieux de Lawrence d’Arabie et du désert où le vent d’espoir de la nation arabe était né au début du XXème siècle…

C’est le désert du WADI RUM ! ‘’vaste, retentissant, divin’’, sont les mots utilisés par Lawrence pour décrire le WADI RUM… Nos jeunes chauffeurs bédouins faisant la course au volant des 4×4 dans ce désert nous ont laissé des souvenirs mémorables, de même que le thé offert sous la tente par d’autres nomades bédouins !

Avant de quitter la Jordanie, dernière nuit à AQABA, tout au sud ! C’est l’occasion, pour une douzaine d’entre nous, d’aller tremper nos pieds dans la MER ROUGE, la même qui a laissé passer Moïse et les Hébreux avant de se refermer sur les Egyptiens…Elle ne s’est pas refermée sur nous, sans doute parce que nous chantions « Partons, la mer est belle ! ». Elle ne s’est pas refermée, non plus, sur les familles et les jeunes qui se baignaient ce soir-là, à 22 h, sans se soucier de l’école du lendemain matin !

De la ville jordanienne, AQABA, et après le passage à pied de la frontière en montrant 4 fois nos passeports, nous passons par sa voisine israélienne, ELAT, à l’extrême sud du désert du NEGUEV. Après un passage par AVDAT, cité nabatéenne construite au IIème siècle avant J.C., et la visite du chalet où a demeuré Ben Gourion, fondateur d’ISRAEL, nous arrivons à MASSADA, forteresse construite sur un éperon rocheux par le roi Hérode le Grand il y a plus de 2 000 ans et haut lieu de la résistance des juifs contre les romains.

Auparavant, nous avons profité d’un moment de détente pour une baignade insolite dans les eaux saturées de sel de la MER MORTE, à moins 430 m sous le niveau des mers.

Quel plaisir de pouvoir flotter sans aucun effort, même pour ceux qui ne savent pas nager ! Dommage que nous n’ayons pas été équipés de chaussures spéciales, le sel n’étant pas tendre pour nos tendres plantes de pied !

Après JERICHO, la plus ancienne cité du monde (!), nous arrivons pour deux nuits dans un kibboutz. Les  kibboutz, créés par des juifs russes au début du XXe, sont à l’origine des communautés rurales. Tous les revenus générés servent au fonctionnement, aux investissements et à assurer un salaire à tous les membres du Kibboutz – le même revenu (selon la taille des familles) indépendamment de l’emploi ou de la position. Chaque individu a le pouvoir d’influencer directement sur les questions touchant la communauté.

 Une visite nous emmène au Nord-Est d’ISRAEL, sur le plateau du GOLAN à 800 m environ à la fois de la frontière syrienne et de la frontière libanaise. Sur ce belvédère qui garde les traces d’une base américaine, nous touchons les réalités auxquelles est confronté ce pays. Dans la vallée au-dessous de nous, des villages factices servent de zone d’entrainement à l’armée israélienne pour les combats de rues. Le bruit des canons et des mitraillades nous impressionne fortement ! Même impression forte lorsque nous passons le MUR pour aller de JERUSALEM à BETHLEEM et en revenir ! Ouverture des coffres, inspection du car par des militaires ! Cela peut surprendre et interpelle . Pour un guide israélien, la question ne se pose plus ! Avant le ‘’Mur’’, plus de 30 000 morts ! Depuis, beaucoup moins !

Dernières impressions concernant les LIEUX SAINTS… Ceux-ci peuvent surprendre par leur simplicité et leur imbrication dans les autres bâtiments ! Le SAINT-SEPULCRE, en particulier, pris entre d’autres bâtiments, regroupe en un seul monument le GOLGOTHA, le tombeau de Jésus et le lieu où aurait été trouvée la vraie Croix ! Avec la foi de notre enfance, on n’imagine pas forcément une telle proximité !

Nous étions “en voyage”  avec ses aspects historique, économique, politique, sociétal…
Dans le cadre d’un “pèlerinage” , ces lieux saints sont présentés en lien avec les textes qui ont imprégné la foi chrétienne.

Se jeter à l’eau et Traverser la Mer rouge ?

Jean-Maurice CALLEAU, pilote Avrelcais

Les commentaires sont fermés.