Le mot du président

ENFANTS LUMIÈRE

Enfants du monde, nés sous les bombardements et dans les gravats, grandis dans la violence, réfugiés dans les caves ou dans des camps, aux rêves de lumière et de bonheur mêlés de cauchemars.

Personnes âgées sur les ruines de leurs maisons, de leurs villages, de leurs familles, jetées sur les chemins de l’exil.

Tous victimes des violences, des haines, des misères, qui sont le quotidien de notre monde.

Dans nos pays en paix, enfants et personnes âgées partagent aussi bien des précarités.
Fragiles devant la vie. Pauvres et impuissants pour faire face aux épreuves.

                                     Question pour aujourd’hui…

« Le signe de Dieu est l’enfant, avec son besoin d’aide et sa pauvreté. » disait le pape Benoit XVI.

Les lumières des fêtes de Noël scintillent pour aiguiser les appétits ; apporteront-elles la lumière dans des nuits désespérément sombres ?

Et si cet Enfant de Noël, et tous ces enfants et ces petits du monde, ouvraient nos yeux.
Pour regarder le monde et orienter vers un avenir meilleur.
Pour éclairer les pas et pour produire l’énergie qui crée l’espérance.

Tous, toujours, enfants lumière

« Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel. » nous dit la Bible.

Il y a une jeunesse à chaque moment et à chaque temps de nos vies.
Chacun, sa valeur, sa grandeur et ses promesses de fécondité.

Cette “Flamme” invite à regarder les lumières de l’Espérance au coeur du monde. En particulier en décrivant des acteurs de l’intergénérationnel à l’oeuvre, bénévolement ou professionnellement.

Entré en guerre en août 1914 et tué le 5 septembre dans la “grande boucherie de 14-18”, Péguy écrivait, aux portes de la cathédrale Notre-Dame de CHARTRES :
« L’Espérance ne va pas de soi… L’Espérance ne va pas toute seule…
Mais l’Espérance aime ce qui sera… »

Joyeux NOËL dans l’Espérance !

Roger BILLAUDEAU

Les commentaires sont fermés.